REVIEWS&KO

REVIEW
LA NOTE DE LA REDAC
8/10

Path of Exile REVIEW F2P HACK & SLASH MMO RPG


+ On peut en avoir plus des comme ca ? +


Date : 10/05/2012

Avec mon invitation à la beta fermée et l’open beta de ce weekend, j’ai pu tester Path of Exile avec toutes les classes disponibles. Ce test a été réalisé avec la version 0.9.9c de Path of Exile, ainsi d’ici la sortie du jeu certaines choses peuvent évoluer et le test pourra être édité en conséquence (la note aussi !)

Path of Exile est un très bon hack&slash, avec une ambiance très mature et des graphismes soignés. Les interfaces sont pour le moment assez sommaires, ce serait le seul point négatif que j’aurai à signaler. Le reste du jeu est vraiment très bon : gameplay interessant, arbre de skills impressionnant, grande personnalisation des équipements et des sorts (similaire au système de « matéria » de FFVII), réelle sensation de poutrage et difficulté assez élevée : dès les premiers niveaux votre survie sera mise à rude épreuve.

Le jeu en ligne style MMO permet de rencontrer les autres joueurs dans les villes afin de grouper ou d’échanger ses objets. Le reste du jeu est instancié, à la manière de Guild Wars. Du PVP compétitif est annoncé par l’éditeur.

Path of Exile profite d’un développement style indépendant, les équipes de développement sont à l’écoute de la communauté qui participe au financement du jeu. 

Globalement, l’état d’esprit des joueurs au moment du test est très bon : il y a toujours quelqu’un qui vous aide avec plaisir et il y a très peu de rage sur les channels (en tout cas au moment de la closed beta, nous verrons si cela dure lors de l’ouverture du jeu).

Le prix du jeu est également un point positif, puisqu’il sera exploité en free to play. Reste à savoir comment sera organisé le cash shop.

Graphismes, sons et ambiance +

Les graphismes de Path of Exile sont très poussés : les effets de particule, d’éclairage et de sorts sont très réussis. On remarque lors de la création des personnages que les textures bavent un peu lorsque la caméra est très proche, mais une fois dans le jeu avec la caméra à une distance raisonnable pour jouer on ne le remarque plus.

L’ambiance du jeu est très prenante et saisissante de réalisme. On se sent vraiment commencer en bas de l’échelle dans un monde dark, très dark. Des cadavres d’enfants sur le sol, parfois peu de végétation, parfois beaucoup. Les décors sont variés et soignés.

Les équipements qu’on récupère sont visibles sur notre joueur et on a bien le sentiment de commencer avec des bouts de métaux tous pourris, et au fur et à mesure qu’on avance nos armures et armes vont devenir plus épiques.

Niveau son, c’est respectable. Les sons pour les coups sont un peu répétitifs, notamment les cris des ennemis  au moment de mourir. Les sons des sorts sont bien, sans plus et la musique est agréable. On ne sent pas vraiment de dimension épique mais je pense que c’est voulu.

Mention particulière pour l’écran de sélection des personnages où on entend crier une personne qui nous dicte quelques règles, nous sommes dans une cellule sur un bateau.

Gameplay +

C’est le gros point fort de Path of Exile. Son gameplay est très riche et les possibilités qui vous sont offertes le sont tout autant. Après avoir sélectionné sa classe de personnage dans la cellule du bateau, le jeu charge et on se retrouve sur une île, allongé sur le sable au bord de la plage. Un homme est assis à côté d’un cadavre, et visiblement il a une quête à nous donner. Une arme est posée sur le sol à côté de nous. Au premier mouvement, notre personnage se lève. On peut alors ramasser l’arme et parler à la personne qui est assise, c’est alors que le cadavre se met à bouger et qu’il dévore l’homme mourant avec de s’attaquer à nous ! Deux trois coups dans la tronche et il retourne à l’état de mort. Nous sommes alors laissés seuls sur cette plage sans autre choix que de l’explorer.

L’exploration est simple, la map en overlay transparent ne gêne pas, et on se retrouve instinctivement à tout défoncer avec joie. Au cours de notre aventure, on passe sur des socles de téléportation qui nous permettent de revenir en ville instantanément. Une fois débloqué, un socle de téléportation devient utilisable tout le temps. De plus, on peut revenir en ville à n’importe quel moment du moment que l’on dispose d’un parchemin de téléportation.

La barre d’xp se remplir progressivement et on passe assez vite les premiers niveaux. C’est alors qu’on doit placer nos points d’affinités dans l’arbre des talents, et il est ENORME. Il y a des centaines et des centaines de points à placer dans l’arbre des compétences. Chaque classe partage l’arbre, mais débute à un endroit différent de celui-ci.  Voici une vidéo montrant rapidement l’étendue de l’arbre :

Lorsqu’on combat, on se fait blesser et c’est bien normal ! Path of Exile utilise un système de potions pour se régénérer un peu différent du système habituel de potion à acheter. Un achète une fiole, vide, qui se remplit progressivement à mesure qu’on tue des ennemis. La fiole peut contenir soit du mana soit de la vie. Seulement on ne peut en équiper que 5, alors il faudra choisir avec soin. Ce système est intéressant car si on réussit à bien tuer sans prendre beaucoup de dégâts, on dispose d’une bonne réserve de heal. Par contre si on est régulièrement blessé le jeu va devenir beaucoup plus dur puisque les potions se vident plus vite qu’elles ne se recharge : en gros plus le jeu est dur, plus il est dur.

Les skills sont en fait des gemmes qu’on peut placer sur son équipement en fonction des slots disponibles. Il existe des gemmes rouges, vertes et bleues.  Leur fonctionnement est similaire aux materias de Final Fantasy VII. A une gemme est associé un skill qui prend de l’expérience et lvl up lorsqu’on chasse avec. Les gemmes sont échangeables entre joueurs.

Commentaires

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous !